Out of Nairobi

10, 11, 12 octobre 2018

Deux jours en banlieue de Nairobi : c’est tout ce que nous aurons vu du Kenya ; étape nécessaire cependant pour traverser l’Afrique à moindre coût. Nous sommes allés dans un lodge niché à l’ouest du Nairobi National Park, avec lits à baldaquins tout en bois rond. Notre but était d’aller voir les girafes dans le Giraffe Center tout à côté : une poignée de granules était distribuée à chaque visiteur pour en délecter ces majestueux animaux

Lily est rentrée dans le jeu tout de suite, mais Zoé était un peu dégoûtée de déposer les granules sur la langue bleue des girafes

Elles étaient plusieurs dans le jardin, s’en allaient et venaient au grès de leur appétit

On pouvait les nourrir à plusieurs endroits, et plusieurs fois : les filles faisaient des allers-retours les mains pleines de granules

Puis on a filé au Maasai Market pour faire quelques emplettes de touristes. Ce marché change d’endroit chaque jour et, ce jeudi, il se tenait à l’étage du stationnement d’un centre commercial : les vendeurs avaient étalé leur marchandise sur les sols de béton, et un groupe de musiciens et danseurs kenyans faisaient l’ambiance ; Zoé est restée scotchée devant eux jusqu’à ce qu’ils terminent. Des mamies avaient préparé des marmites de nourriture dont on s’est délectée tout en faisant le tour des allées improvisées.

Les vendeurs ici sont bien moins agressifs que ceux au Cameroun, mais les prix continuent de fluctuer à la tête du client.

Comme il crevait de chaud et que les filles avaient repéré la piscine de notre lodge, nous avons terminé l’après-midi là-bas

Cette piscine a été la première d’une longue série à posséder une eau glacée, ce qui semble aberrant vu la température extérieure et le soleil qui tape…

Le lendemain, nous sommes allés au Safari Walk situé à l’entrée du parc national, croyant naïvement que ce serait le plus sûr moyen de voir plein de bébêtes en un minimum de temps. L’entrée augurait bien :

Et nous étions prêts à marcher pour découvrir les Big Five

Mais en fait c’était un pauvre zoo super déprimant, où tous les animaux se cachaient pour dormir, et on les comprend. Donc on a vu trois singes, les fesses d’un rhinocéros, un léopard

un zèbre, une autruche et deux buffles. Voilà, voilà. On n’est vraiment pas faits pour les zoos.

On est ensuite allés voir un orphelinat pour éléphants : l’association David Sheldrick les récupère un peu partout au Kenya lorsqu’ils ont perdu leur mère et les nourrit au biberon jusqu’à ce qu’ils aient 2 ans et soient réhabitués ensuite à la vie sauvage ; il faut voir à quelle vitesse ils descendent leurs deux bouteilles de 2 litres de lait !

ED8B50B6-5DA4-4B8A-90C8-E0342B9FCEE9

Ils étaient vraiment super cute !

Et on peut en adopter si on veut, pour juste 50$ par an, et contribuer ainsi à l’association. Sérieusement, ils sont tellement choux à se rouler dans la boue et s’asperger avec leur trompe

Après cela il nous a fallu filer vers l’aéroport oû nous étions 48h plus tôt ; le temps d’un battement de paupières nous a-t-il semblé.


Leave a Reply

Pull for more
MORE