Cusco la magnifique

11 au 16 juillet 2018

Des petites rues pavées aux trottoirs exigus, des balcons à chaque étage en fer forgé ou bois sculpté, des places emplies de verdure, de sculptures, des allées couvertes à colonnes de pierre tout autour de la place d’armes, des bâtisses en pierre recouvertes de tuiles ondulées ocres : Cusco est belle ! Autrefois capitale Inca, elle est restée le centre de toute la beauté architecturale du Pérou, vu par nos yeux empreints de références européennes

Située dans une cuvette entourée de montagnes, Cusco s’étale dans toutes les directions, avec des bâtisses jamais finies dès qu’on en quitte le cœur

Des restes de murs Incas sont réutilisés un peu partout dans la ville, depuis la banque Scotia jusqu’à la place d’armes, en passant par le Starbuck café

Les hôtels trouvés par Géraldine ont un cachet fou, style espagnol ou portugais, avec jardin et cour intérieure fermée, fontaine de pierre et portes encadrées

Cusco est aussi le lieu de départ pour visiter les vestiges de l’âge Inca – ou Queschua, puisque l’Inca désigne seulement « le chef » – disséminés dans les montagnes alentour.

Des sites cérémoniaux succèdent aux cultures étagées et aux villages conservés

Le premier – Sacsayhuamán – était mon préféré, avec des murs tellement bien conservés que j’avais l’impression de parcourir un village labyrinthesque et de vraiment me sentir comme les anciens habitants des lieux, courant d’une bâtisse à l’autre, puis traversant la plaine lisse pour aller écouter mon Inca assis sur son trône sculpté tout en haut dans la colline opposée, faisant face au soleil levant.

Le dernier – Pisaq – a été l’occasion de tester l’endurance des filles : une belle randonnée de trois heures, d’abord en montée pour accéder aux plus proches bâtiments, puis en descente avec un petit passage exigüe entre deux pans de rochers (fallait vraiment pas être gros) pour arriver au site sacré.

C’était sympa Pisaq, on est tombés en plein dans la procession Virgen del Carmen, avec musique, déguisements à profusion

et bière Cuzqueña, pour ceux qui aiment (moi, par exemple)


Leave a Reply

Pull for more
MORE