Byron Bay : Australia 4/6

12 au 19 février 2019

On atterrit à Gold Coast à la même heure qu’au décollage d’Auckland, 3h plus tôt. On a loué une voiture depuis Gold Coast pour descendre en droite ligne à Byron Bay, 1h plus bas. On ne savait pas à ce moment-là que nous traversions une frontière et changions de fuseau horaire… on mange plus tard à Byron Bay, pensions-nous…

Byron Bay est une petite ville côtière réputée pour son surf, ses plages, son style hippie cool bio, et ses habitants absolument tous bronzés et musclés.

Nous avons loué un appart de l’autre côté de la route longeant la plage, à 10 minutes du centre ville à pied ; trajet que nous faisons pour aller souper. Zoé scotche devant un joueur de guitare sèche à la voix agréable, et nous nous installons donc là pour manger

Lily pleure de fatigue le temps qu’arrivent les commandes, que nous avalons donc rapidos.

Notre premier vrai jour commence par la plage, en face. Le soleil brûle pas mal pour ce qu’on croît être seulement 10h00 (il en est déjà 11), et l’eau est chaude, super chaude, genre 30, on rentre dedans comme dans son bain. On longe la plage jusqu’au centre ville, entre plif-ploufs et jeux pour enfants, il est temps de dîner puis d’aller louer des bodyboards pour l’après-midi. Tout l’après-midi. Dans l’eau.

Lily se débrouille comme une championne, en solo, tandis que Zoé préfère être écrasée sur sa planche par l’un de nous pour surfer sans efforts.

Nous partons ensuite en voiture pour retrouver The Pass, la baie des apprentis surfeurs dont j’étais il y a… 13 ans… Depuis The Pass, nous remontons à travers le bois vers le phare. Nous n’y arriverons pas – trop haut – et bifurquons un peu avant vers « le point le plus à l’Est de l’Australie » ; nous regardons l’horizon, le bout du monde, et les vagues s’abattre sur les rochers à nos pieds.

Lorsque nous reprenons la voiture, nous filons quand même par la route voir à quoi ressemble le phare et la vue de tout là-haut.

Il y a un Farmers Market chaque semaine à Byron Bay, de l’autre côté de la voie ferrée, où s’installent un vingtaine de producteurs locaux. Il pleut ; le marché nous appartient. On craque sur le pain frais plein de toutes sortes de bonnes céréales, les légumes bio, et on s’achète un filet de 30 fruits de la passion pour 5$. 

Chaque matin désormais, nous nous préparerons une super salade de fruits avec 3 fruits de la passion minimum dedans ; un régal !

En partant du marché, on se gâte avec des muffins qui, Ô joie ! sont bradés à moitié prix au moment de payer.

Puis nous allons réserver notre cours de surf en famille au Black Dog, séance programmée pour le lendemain après-midi.

Notre prof s’appelle Joe, il a une bonne trentaine, muscles et bronzage, et carbure à 2 à l’heure : no stress à Byron Bay. Il nous emmène à The Pass, comme prévu et nous enseigne l’art du surf.

Selon lui, The Pass est un lieu unique en Australie, où les vagues se brisent sur deux rangées de rochers avant d’arriver dans la baie, ce qui donne des rouleaux parfaits qui se déroulent ensuite sur 100 mètres, jusqu’à la plage, et permettent au surfeur d’avoir tout le temps nécessaire pour se relever, faire quelques figures et terminer tranquillement au bord. Conditions idéales. En plus il fait beau. Nous nous enduisons le nez d’une crème de zinc pour éviter de cramer et hop, surf sous le bras, et zou, à l’eau !

Lily accroche tout de suite, mais Zoé n’a pas envie de se lever ; elle préfère le bodyboard.

J’arrive à me tenir debout une fois et considère avoir démontré toutes mes capacités. Anne-Laure en fait à peu près autant. On est nuls ! C’est donc Lily qui accapare toute l’attention de Joe et signera à nouveau le lendemain pour un second cours privé.

Les jours suivants, nous louons directement la planche de surf et le bodyboard pour aller nous amuser sur la grande plage.

Premier truc pas évident : il y a eu une attaque de requin sur une plage un peu plus haut que Byron Bay, et donc toute les plages de la côte sont officiellement fermées, des pancartes en interdisant l’accès. Mais tout le monde passe à côté, et des baigneurs sont dans l’eau, donc nous nous installons aussi sur le sable et rentrons dans l’eau, quand même un peu sur nos gardes.

Second truc : comme Joe nous l’avait expliqué, toutes les plages ne sont pas comme The Pass ; ici, les rouleaux sont plus gros et surtout beaucoup plus courts ! Lily fera plusieurs essais de sa fraîche technique avant d’abandonner et de se consacrer au bodyboard comme Zoé. Nous allons ensuite faire un tour à The Pass, où ça se passe beaucoup mieux pour la surfeuse.

On reste dans l’eau des heures tellement elle est bonne, et ça vaut mieux que de cramer au soleil, il fait hyper chaud en ce moment, les premières nuits n’étaient pas faciles.

Comme nous sommes motorisés, nous quittons Byron Bay une journée pour flâner dans un petit patelin à côté, avec une rue commerçante et des cafés et restaurants sympas (Mullumbimby ?)

Nous repartons l’après-midi du dernier jour pour rejoindre Gold Coast, d’où nous décollerons demain. Nous dormons dans un motel situé à 3 kilomètres de l’aéroport, je vais donc y retourner la voiture en avance et je rentre tranquillement au motel à pieds en longeant la mer.


Leave a Reply

Pull for more
MORE